Quelles sont les vraies raisons de la flambée des prix immobiliers ?

Une question de Suzanne

Quelles sont les vraies raisons de la flambée des prix immobiliers ?

Bonjour,

Quelqu’un aurait une idée de la vraie raison de la flambée des prix de l’immobilier ?

Ca me fait penser à la flambée des prix des actions des starts-ups de l’époque « nouvelle économie ».

La possibilité d’une bulle immobilière vous a déjà effleuré?

Une réponse :

La possibilité d’une bulle immobilière vous a déjà effleuré?

Et comment ! C’est pour cela que j’ai revendu et suis passé du statut de propriétaire à celui de locataire !

Après être passé 9 ans en tant que propriétaire (achat en 1997) ça m’a fait bizarre de payer un loyer. Mais ça ne pose plus de problème lorsque je pense qu’avec les intérêts issus du capital de la vente mon loyer est non seulement payé, mais qu’il me reste encore pleins d’intérêts qui se capitalisent en sus.

Lorsque je regarde le prix de mon loyer et le prix de la valeur faciale de l’appart je rigole: J’ai calculé que s’il fallait que j’emprunte le montant total en vue d’une acquisition, les intérêts générés par l’emprunt seraient supérieurs au montant du loyer mensuel. En clair, je ne pourrais jamais rembourser.

En 1997, j’ai fais une belle opération car les prix de l’immobilier étaient « normaux ». Je ne recommencerais plus avec les conditions actuelles. Il est évident que si les prix reviennent à leur valeur réélle, je reverais ma position.

Mais comme cette question est récurente, je remet une énième fois ce que j’ai déjà posté pour une question similaire:

J’ai l’impression que toutes les semaines cette question resurgit et je lis toujours les mêmes choses.

En premier lieu, il faut arrêter de croire en la hausse perpétuelle de l’immobilier. A ceux qui ont la mémoire courte, je rapelle qu’en 1991 lors du dernier krach immobilier il y a eu une baisse de 40 % sur la région Parisienne.

En second lieu, ceux qui pensent qu’en s’endettant sur 20 ans pour s’acheter un studio en pensant le revendre avec une plus-value d’ici 5 ans pour pouvoir s’acheter plus grand font une erreur de calcul monumentale et prennent un risque considérable au regard de la constitution d’un patrimoine.
Car déjà faire le pari que le prix du mètre carré va continuer à augmenter après une hausse de 120% en 5 ans est quelque peu osé, en sachant que le marché tourne en rond (peu de primo-accédant avec un marché uniquement soutenu par des propriétaires qui se revendent des biens entre-eux)
N’oubliez pas d’intégrer dans vos calculs les 7% de droits de mutation lorsque vous achetez, ainsi qu’une taxe foncière à payer ainsi que les charges de copropriété, ainsi que les provisions pour gros travaux, chose que vous n’avez pas à déboursez lorsque vous êtes locataires. Ajoutez à cela que lors des 5 premières années de remboursement de votre crédit il n’y a pratiquement rien qui est remboursé pour le capital et beaucoup de remboursement pour les intérêts.

Une fois que vous aurez fait ce calcul en prenant TOUS les paramètres en compte, ce sera à vous d’arbitrer entre la propriété et la location (à une prévision de 5 ans de détention du bien immo, avec les prix actuels, il y a de fortes chances que vous soyez perdant)

L’immobilier a toujours été cyclique. A de fortes hausses ont toujours succédés de fortes baisses, la dernière remontant à 1991 qui s’est prolongée jusqu’en 1997.

Il est assez clair qu’à l’heure actuelle, il y a une « bulle » dans l’immobilier et elle est de très forte ampleur. Les banques centrales autant la FED que la BCE redoutent un effondrement de l’immobilier qui pourrait entrainer toute l’economie dans son sillage. Elles pointent des pays dans lesquels la situation parait intenable et présentent de fort risques d’effondrement de ce marché: Les USA, L’Espagne, Le Danemark et La France. Pour ce qui est du Rouyaume-Uni, il faut comparer ce qui est comparable: le niveau de salaire est différent au salaire Français, qui est lui-même différent du salaire Espagnol…
Malgré tout, le Royaume-Uni est en situation de surchauffe.

Les banques centrales sont en train d’essayer de dégonfler cette bulle en utilisant l’arme des taux. Il ont déjà bien remonté aux USA, ce qui a eu pour effet de refroidir ce marché et la baisse des prix a déjà commencé, au point qu’à la dernière réunion de la FED, il a été décidé d’une pause dans la remonté des taux. Car il faut bien comprendre que l’arme des taux est à double tranchant: si ça calme la fièvre immobilière, ça fait aussi chuter la croissance. L’équation n’est donc pas simple à résoudre.
En Europe, la BCE n’en est qu’a ses début de relèvement des taux (on dit aussi resserement monétaire).

La baisse de l’immobilier sera t’elle douce ou brutale ? Alors ça, j’en sais foutrement rien. Mais je sais que chaque excès est toujours suivi d’un sacré revers. Rappelle toi la bulle internet en 2000.

Il est aussi intéressant de savoir ce que font les « insiders » c’est a dire ceux qui sont à l’intérieur des marchés que l’on observe. En ce moment, c’est simple: Ils ont vendu les stock options et les actions de leurs propres sociétés. C’est dire combien ils ont confiance en leur avenir puisqu’ils retirent leurs billes.
Il faut aussi regarder ce que font les « institutionnels » c’est a dire les banques, les assurances, les grandes sociétés et surtout l’Etat. En ce moment, ils vendent ou ont fini de vendre leur patrimoine immobilier. Tu as sans doute entendu parler des histoires de vente à la découpe ? Hé bien c’est eux.

En 2013, là baisse se fait sentir, c’et article fait le point : Immobilier 2013, les prix baissent. Chez vous aussi ?

Propulsé par Yahoo! Q&R

Tagged As: , , ,