Sortir des dettes par Christian Maingret

1 – Se payer. Dès la réception de votre salaire, d’une entrée d’argent… retirez 10 % que vous mettrez sur un compte. Ce compte va vous servir de fondation à votre nouvelle vie financière. Ne touchez pas à cette somme qui, à chaque mois, va grossir.

2 – Donner. Comme précédemment retirez 10% de votre salaire pour donner aux autres. Le principe c’est de donner sans rien attendre en retour, ni remerciement, ni gratitude, ni sourires…Vous venez de donner à l’univers qui vous le rendra au quintuple.

3 – Faire ces comptes. C’est se regarder en face. Vous allez découvrirez votre train de vie. Faites vos comptes le plus précisément possible. Calculez vos dépenses exactes en reprenant les comptes de l’année dernière et inscrivez les dépenses mensuelles et reportez le total de chaque catégorie en bout de ligne, additionnez puis divisez par 12. Si vos dépenses sont supérieures à vos gains, il vous faudra trouver des catégories à diminuer (ex : communication).

4 – Ne plus être endetté. Vous pouvez, du jour au lendemain, ne plus avoir de dettes. Pour cela, après avoir fait vos comptes précisément, vous prenez de nouveau 20% de votre salaire et vous remboursez tous vos créanciers au prorata des sommes dues. Vous n’êtes donc plus endetté mais vous devenez libre car vous remboursez vos créanciers et cela change tout aux yeux des autres mais surtout à vos yeux. Vous pouvez sortir et regarder les amis, la famille, le banquier …avec fierté.

5 – Allez voir vos créanciers. Oui je vous invite à vous déplacer pour proposer à vos créanciers un plan de remboursement. Votre banquier, les impôts, vos amis, la famille à qui vous devez de l’argent seront heureux de voir leur argent enfin rentrer dans leur caisse. Rares seront ceux qui refuseront et attendez-vous à des surprises.

6 – Le compte de l’univers. Prenez un cahier et ouvrez un compte où vous recevrez tous les jours de l’argent de la part de l’univers.100 € le premier jour, 200 € le deuxième jour…3000 € le 30eme jour. Vous pourrez acheter ce que vous voulez. Pour cela vous faites un chèque (fictif bien sur) avec le prix, le destinataire, ainsi que la date et reportez-le sur votre cahier de comptes. Le seul impératif est « ne pas être débiteur ». Vous allez découvrir la joie de pouvoir acheter ce dont vous avez envie et surtout découvrir que l’on voit souvent petit dans nos demandes.

7 – la liasse. Ayez dans votre portefeuille un billet de 50 ou 100€ et promenez-vous dans les rues en regardant les vitrines, les menus de restaurants mais les vitrines et les menus de grandes marques ou renommées et dites-vous qu’aujourd’hui vous pourriez, si vous le vouliez, vous offrir ce sac, ce foulard, ce menu… mais en avez-vous réellement le besoin ici et maintenant ?

Au succès de votre redressement financier.

Christian Maingret

http://www.mission-entreprise.com

Source: http://www.contenulibre.com/44-endettement

Tagged As: