L’avancement dans les Traitements de Fécondation par Anne Doe

Dans l’époque du féminisme ou les femmes ne veulent pas perdre leurs possibilités d’avoir une carrière et d’avoir des enfants en même temps, la plupart des femmes préfèrent se consacrer à leur carrière et mettre des enfants au monde plus tard.

Pas mal de fois elles réalisent que pendant les années ou elles étaient occupées avec leurs carrières, leur fécondité baissait de plus en plus.

La tranche d’âge normal de fécondité chez les femmes est entre l’âge de menstruation jusqu’à l’âge de 35.

Au milieu, au tour de l’âge 28, la femme arrive à sa fécondité maximale.

Une femme de carrière qui remet l’expérience d’être une mère après l’âge de 35 ans est comme une personne qui joue à la roulette.

Dans les dernières années on voit de plus en plus des femmes qui sont arrivées à l’âge de 35 ans et certaines qui l’ont même dépassé essayent de mettre des enfants au monde mais sans succès.

Quand une femme essaye d’être enceinte pendant quelques mois et sans succès, les gynécologues sont divisés sur la question quand au moment où la femme doit commencer à faire des examens ainsi que son époux.

Lorsque la femme doit faire des examens du système d’ovulation et de l’utérus, l’homme doit examiner aussi son sperme pour voir si le compte et la mobilité des cellules du sperme sont bons.

Certains gynécologues sont d’avis qu’après six mois d’essais sans résultats il est conseillé de s’examiner, mais d’autres pensent qu’à partir d’un an seulement la femme doit chercher d’autres solutions.

La vérité est qu’en faite certaines femmes qui n’ont pas réussi de tomber enceinte après six mois n’arriveront pas à le faire après un an non plus.

Pourtant d’autres femmes qui n’ont pas réussi pendant six mois réussiront dans les six mois prochains.

Dans le cas ou la femme ne tombe pas enceinte au bout d’un an elle doit s’examiner.

Dans ces cas en général le gynécologue commence un traitement de fécondation.

La plupart des problèmes peuvent êtres dans l’utérus ou des problèmes d’ovulation.

Dans le cas ou la diagnostique du médecin montre un problème d’ovulation et plus spécifiquement un problème de l’équilibre des hormones, il commence un traitement à trois étapes ou la fécondation peut réussir dans une des trois étapes.

Le traitement de la première étape est un traitement de pilules avec le nom : Ikaclomin, dont le but est d’équilibrer les hormones dans le système d’ovulation.

Dans le cas ou le traitement ne réussit pas le gynécologue augmente le dosage et si cela n’aide pas non plus, on passe à la deuxième étape à un traitement d’injections de pregnyl et puregon avec un dosage relativement bas qu’on augmente s’il le faut.

Si on n’arrive pas avec le haut dosage d’injections, on passe à la troisième étape de fécondation par insémination.

La plupart des traitements réussissent dans la tranche de ces trois étapes, mais par fois il est nécessaire d’avoir un traitement de fécondation artificielle.

Revenons au sujet du conflit des femmes entre une carrière et des enfants.

Selon les dernières recherches, dans l’avenir proche on pourra dire à la femme d’avance si elle est assez féconde pour avoir des enfants à l’âge de 40 ans et plus.

Selon un examen génétique on pourra voir si les gènes des ovules les détruisent après l’âge de 40 ans ou pas.

La minorité des femmes peuvent tomber enceinte après cet âge et avoir des enfants avec une bonne santé et cela on peut le voir quand elles sont encore jeunes selon un examen de leurs gènes.

Anne Doe.

Source: http://www.contenulibre.com/122-bébé

Tagged As: