Les maladies et les remèdes chez l’orchidée par Claire Jené

Note éditoriale de l’article : Les maladies et les remèdes chez l’orchidée par Claire Jené

Avoir la main verte n’est pas donné à tout le monde, mais néanmoins si vous suivez les bons conseils de Claire Jené vous aurez plus de chance de trouver du plaisir à soigner et vous occuper de vos plantes.

Cet article aborde les maladies les plus courantes qui attaquent et ravagent les orchidées.

Une bonne observation et les informations dévoilées ici vous permettront de vous en sortir dès qu’une petite faiblesse survient sur votre orchidée.

Consultez aussi le guide du jardinier au naturel pour jardiner respecteux de l’environnement.

Les maladies et les remèdes chez l’orchidée par Claire Jené

L’entretien orchidée est toujours très délicat :

L’attention est constante pour éviter la pourriture et les infestations de toutes sortes.

Vous trouverez ici une liste non exhaustive des maladies et inconvénients auxquels vous aurez le plus communément à faire et quelques solutions simples à utiliser.

Il existe de nombreux champignons qui s’attaquent aux orchidées, mais heureusement la plupart s’éliminent avec des fongicides.

Pour les champignons qui enfoncent des suçoirs dans la plante, il faudrait utiliser un fongicide de contact qui touche les zones atteintes.

Pour les autres qui se développent à l’intérieur et ressortent à l’extérieur appliquer un fongicide qui se mélange à la sève dit systémique.

Une autre forme de champignon dû à un compost trop humide créé une mousse blanche à la base des hampes florales.

Dans ce cas, il faut arrêter d’arroser, si le compost est trop vieux, le changer et laver le pot en profondeur.

Si tout ne part pas définitivement, ne plus hésiter et jeter le pot.

Si l’attaque est récente couper la partie atteinte, faire une coupe plutôt large. Mettre du fongicide à base de captafol sur les tissus qui ont été en contact.

Si vous avez peur d’ un pourrissement accidentel dû à une humidité incontrôlée et trop peu d’aération, appliquez un traitement préventif :

un mélange de traitement systémique et de contact à large spectre.

Araignées, chenilles, parasites, pucerons, acariens, scarabées, blattes et autres sont simplement supprimés avec des insecticides.

Pour les cochenilles utilisez-en un à base de malathion.

Mais en général les fumigènes sont les plus efficaces puisque leurs vapeurs toxiques se faufilent absolument partout.

Les pourritures, enfin, se manifestent sous différentes couleurs et formes.

La pourriture noire comme son nom ne le précise pas peut aussi être brune et violette.

C’est une des plus fulgurante, voir avec le fongicide à base d’éthylphosphite sinon dites au revoir à votre orchidée.

La pourriture grise est due à une atmosphère trop froide et peu aérée; remontez la température de la pièce.

Lavez les racines et autres endroits atteints à l’eau tiède pour mieux laisser agir un fongicide à base de bendazime.

Enfin la pourriture jaunâtre est typique des potagers et plantes de jardin ; unique solution :

la destruction des plantes et le renouvellement de la terre du potager.

Il existe de nombreux forums pour bien traiter toute autre forme de maladie alors n’hésitez pas à rentrer en contact.

Si vous souhaitez en savoir plus, consultez l’article entretien orchidée : http://entretienorchidee.com

Claire Jené est une spécialiste des orchidées depuis plus de 20 ans.
Elle tient un blog L’entretien des orchidées sur lequel vous pouvez trouver des articles sur l’art de faire pousser et fleurir les orchidées.

Source : http://Contenu-Gratuit.com

Tagged As: , , ,