La découverte d’un médecin scolaire pour faire réussir les études de vos enfants par Didier Penissard

Votre enfant peut bénéficier aujourd’hui de méthodes qui utilisent la lumière pour stimuler son intelligence et sa mémoire. La technique s’adapte particulièrement bien à la pédagagogie et l’apprentissage des leçons, la « Luminopédagogie »® apporte de réels résultats testées par des psychologues.

Les effets sur la mémoire :

On remarque très rapidement que l’enfant mémorise mieux ses leçons. Les formules mathématiques par exemple sont mieux gravées dans la mémoire. L’enregistrement de ce que l’enfant doit apprendre est formé comme un « moule » de plâtre qui augmente l’incrustation dans les voies neurologiques, et donc, de sa mémoire. La restitution est ainsi facilitée par un meilleur souvenir des informations apprises.

Effets sur l’attention :

Avec les sollicitations audiovisuels de notre société, de plus d’enfants ont des difficultés à maintenir leur attention sur leurs devoirs. Il n’est pas rare de constater que le maximum d’attention d’un jeune de 10 ans ne dépasse plus les 10 minutes sans interruption de sa pensée. La Luminopédagogie® en fixant la pensée sur le travail en cours aide considérablement l’enfant à mieux rester attentif .

Effets sur le « désir d’apprendre » :

La motivation aux études est souvent la bête noire des parents. L’enfant trouve des « excuses » pour repouser son étude de ses devoirs. Il n’est pas rare que la « bataille » entre les parents et leur enfant pour les faire travailler est le lot quotidien des tensions familiales. La luminopédagogie® intervient en stimulantg les zones cérébrales du « désir du savoir ». Comme un éveil du désir d’apprendre, les effets à long terme se ressentent dans la majorité des cas des pratiquants de cette méthode.

La technique !

La méthode peut sembler, du moins au-début, un peu déroutante. Mais, très vite, on s’habitue à la « stratégie » mise en place pour faciliter l’apprentissage et la compréhension des leçons. Une lampe avec une ampoule opaline de 60 Watts (ampoule à filament avec un verre dépolis) suffit avec un bon réflecteur de lumière. Disposée à une distance de 1 mètre 50 de l’enfant, elle servira d’allumage pendant des phases maximales de 30 secondes pendant lequel l’enfant mémorisera une parcelle de cours. Ensuite, l’extinction de la lumière sera accompagnée à un mélange de la lumière résiduelle (post-image) et la pensée apprise.

Le médecin Français Francis Lefébure a noté qu’un mixage à l’image d’une combinaison chimique se produit alors entre la pensée (ce qui est appris) et la lumière résiduelle dans la rétine. Le cerveau profitant de cet apport d’énergie mentale consolidée par la « transmutation » de l’énergie lumineuse en énergie cérébrale.

* A noter que la lumière solaire est très dangereuse pour la rétine et qu’elle ne doit jamais être utilisée sous peine de brulure grave.

« On remarque très rapidement que l’enfant mémorise mieux ses leçons.  »

Les méthodes pédagogiques actuelles sont à conserver et donne souvent de bons résultats ! Il convient donc de les conserver mais cette méthode de développement des facultés mentales (au sens le plus large) peut s’intégrer en douceur avec les stratégies misent en place par les éducateurs que nous sommes en tant que parents.

Vous comprendrez pourquoi, dans le monde, des milliers d’élèves en difficultés scolaires ont réussi – beaucoup mieux – leurs études grâce à cette méthode aux résultats stupéfiants ! Ce que n’a pas réussi à faire l’école, à savoir un enseignement réellement individualisé, la luminopédagogie® peut le faire si vous décidez d’aider votre enfant. Pour cela, il vous suffit de connaître les techniques de la Luminopédagogie®. C’est une méthode fondée, comme son nom l’indique, sur la lumière. Elle permet aux enfants de réaliser d’énormes progrès en peu de temps en leur insufflant dans le cerveau une énergie considérable.

Voici un interview de M. Guy POURSIN, auteur et écrivain de plus de 200 ouvrages et publications sur cette étonnante méthode qui ouvre de belles perspectives d’épanouissement cérébrale de nos chers « têtes blondes ».

Didier Pénissard dirige le site de développement personnel :
http://www.developpement-personnel-club.com
et
http://www.luminopedagogie.com

Source: http://www.contenulibre.com/17-famille

Tagged As: ,