Le poisson chat par Contenu Libre

Note éditoriale de l’article : Le poisson chat par Contenu Libre

Je me rappelle de ces poissons chats que je voyais dans les rivières – enfant – lors de mes parties de pêches.

Et aujourd’hui, à la lecture de cet article, je les découvre enfin pour de vrai.

Je ne pensais pas avoir à faire à quelques poissons « nuisibles » super résistants, ces poissons chats sont vraiment indésirables au bout du compte.

A vous de tout savoir sur le poisson chat de nos rivières.

Envie de pêche ? Envie de construire sa propre canne à pêche ? Envie de partir pêcher à la mouche ? Un livre intéressant vous explique comment construire sa propre canne à pêche en bambou refendu !


Le poisson chat par Contenu Libre

Le poisson chat est un poisson dont les pêcheurs aimeraient bien se débarrasser.

Celui-ci est considéré comme étant nuisible puisqu’il mange tout sur son passage.

Il est omnivore et extrêmement vorace.

Il peut même s’attaquer à des poissons ayant presque la même grosseur que lui.

Il se pourlèche de tous les appâts qui ne lui sont pourtant pas destinés et par le fait même est régulièrement la seule et unique prise du pêcheur.

Le poisson chat est très résistant, malgré la sécheresse et la pollution il demeure très prolifique.

Une femelle, pendant la période de reproduction, s’étendant d’avril à juin peut pondre de 5000 à 13 000 œufs.

Ceux-ci seront protégés contre les prédateurs par le couple de poisson chat.

Le pêcheur, déçu de sa prise, reconnaît le poisson chat à ses caractéristiques pour le moins particulières.

Il a un corps allongé, une peau nue et visqueuse, une couleur verdâtre, une tête aplatie et bien sûr sa spécificité étant les huit barbillons qui entourent sa bouche.

Le pêcheur fâcher d’avoir encore un poisson chat au bout de sa ligne aura le réflexe de le retirer de l’hameçon le plus rapidement possible.

Celui-ci doit toutefois faire attention et se méfier car le poisson chat pique. La piqûre reçue est très douloureuse et risque de s’infecter, de s’envenimer.

Les aiguillons pouvant être responsables de cette blessure sont situés sur les nageoires pectorales et les nageoires dorsales.

Le poisson chat est originaire d’Amérique du Nord et malheureusement pour les pêcheurs français il a été introduit de façon accidentelle dans leur beau pays. Ce poisson a pour habitat les rivières, les canaux, les étangs et les fleuves.

Les pêcheurs le retrouvent donc partout sur leur passage.

Par ailleurs, dans certains coins des fêtes du poisson chat sont organisées.

Les buts poursuivis par ces événements sont de promouvoir la pêche comme sport chez les enfants et bien évidemment de débarrasser nos cours d’eau ce poisson indésirable.

ContenuLibre

Source: http://www.contenulibre.com/133-poissons

Tagged As: , ,