L’Abeille et l’histoire du Miel par Lise Paquette

Tout commence à la ruche, avec ses habitants :

1 Reine, une centaine de Faux Boudons et plusieurs milliers de femelles stériles.

La Reine est une abeille de grande taille qui vit environ 5 ans, elle pond près de 2,500 œufs par jour.

Ces œufs sont appelés ‘larves’.

Les Faux Bourdons sont les mâles reproducteurs, ils ne vivent que quelques jours.

Les Ouvrières au nombre de plusieurs milliers sont des femelles stériles et ont une espérance de vie d’environ 5 semaines.

Se sont les ouvrières qui récoltent le pollen et le nectar servant à l’élaboration du miel, servant principalement à nourrir la colonie et les larves.

Les ouvrières construisent les rayons de cire appelés  »alvéole » pour y élever les larves qui deviendront à leur tour des abeilles.

Se sont-elles aussi qui défendent la ruche grâce à l’aiguillon venimeux terminant leur abdomen.

L’abeille transportant le pollen et le nectar produit la cire, le miel et la gelée royale, source de nourriture de cet insecte social.

L’abeille a besoin de la nature pour survivre et nous donner du miel.

La fleur produisant le pollen et le nectar est sa source de nourriture.

La température peut nuire ou servir à la survie de cet insecte.

Trop de pluie, empêche la sortie de l’abeille.

La sécheresse réduit la production de fleurs.

Les pesticides répandus nuisent à la qualité du miel.

Le printemps et la fin de l’été sont les périodes les plus importantes pour leur survie.

S’il y a manque de nourriture dans la ruche, il y aura élimination, commençant par les larves.

Cela peut aussi affaiblir la santé des survivants.

L’abeille qui sort de la ruche, prend son envol pour atterrir sur la fleur.

Elle y récolte du pollen et du nectar. Elle possède un jabot, lui servant pour le transport de ses denrées.

Butinant de fleur en fleur elle rend service à celles-ci.

Récoltant du pollen sur son corps, elle fait la pollinisation entre les fleurs mâles et femelles, se qui garanti la survie de ces plantes.

Retournant à la ruche, le pollen servira aux abeilles dans leur croissance, étant la source de protéines qui leur est nécessaire pour grandir et résister aux conditions climatiques.

Après avoir construits les alvéoles, la reine y ayant déposé ses œufs, l’ouvrière remplira celles-ci de sa récolte, pour nourrir la colonie.

L’œuf nommé larve deviendra abeille.

Une des fleurs préférées des abeilles est le Trèfle blanc ou trèfle rampant, ses petites fleurs facilitant l’extraction du nectar. Ceci nous donnant un miel au parfum plus subtil souvent dit « Miel de Trèfle ».

Une ruche a besoin de 20 à 30 Kg. De pollen pour sa survie durant l’année.

Ce qui explique le va et vient des abeilles par beau temps.

Petit glossaire de la Ruche :

Abeille charpentière : xylocope – abeille sauvage
Abeille domestique : insecte social vivant dans la ruche
Abeille sauvage : non social vivant dans le creux des arbres, mais dont le travail est semblable.
Alvéole : cavité de section hexagone, à paroi de cire. Sorte de rayons façonnés par les abeilles.
Apidé : famille regroupant les abeilles, fourmis, guêpes, cynips…
Couvain : ensemble des œufs, larves et nymphes des abeilles et autres insectes sociaux.
Entomophile : plante dont la pollinisation est assuré par les insectes
Essaim : groupe d’abeilles : 1 reine et plusieurs milliers d’ouvrières qui à la belle saison abandonnent une ruche surpeuplée pour former une nouvelle colonie.
Hyménoptère : insecte possédant 2 paires d’ailes, solidaire pendant le vol et dont la larve ne peut subvenir à ses besoins seule.
Jabot : renflement volumineux placé entre l’œsophage et le gésier des insectes servant au transport du nectar et du pollen.
Miellat de puceron : produit sucré élaboré par divers pucerons à partir de la sève des végétaux et dont se nourrissent certaines abeilles et fourmis.
Mouche à miel : autre nom de l’abeille
Nectar : liquide sucré sécrété par les nectaires des plantes entomophiles.
Pollen : poudre former par les grains microscopiques produits par les étamines des plantes à fleurs, élément reproducteur mâle.
Pollinisation : transport du pollen des étamines d’une fleur de la même espèce, permettant la fécondation.
Ruchée : population d’un ruche.

Lise Paquette,
Femme de 50 ans aimant la nature, l’environnement

Source: http://www.contenulibre.com/19-animaux

Tagged As: