Le stress chez le chat par rekha MALTON

Comme le chat ne possède pas la parole et qu’il éprouve également des émotions comme les humains (la colère, l’agacement, la joie, l’envie, la frustration, le stress…), le chat va communiquer avec ses propres outils. A nous de les comprendre et de nous y adapter.

Première question : Comment le stress se manifeste t’il chez le chat ?

Le chat exprime son stress en urinant et en faisant ses besoins dans des endroits (pas n’importe lesquels !) de la maison : cuisine, salons, chambre à coucher, salle de bain. TOUT sauf dans sa litière.

Aussi, lorsqu’il adopte ce genre d’attitude, il faut alors de suite prendre en considération ce genre de comportement.

Deuxième question : Pourquoi le chat ne va plus faire ses besoins dans sa litière ?

Tout simplement parce qu’il faut considérer le stress comme un surplus d’énergie qu’il faut à tout prix évacuer au même titre que la faim, la soif, l’envie, l’excitation…

Par conséquent, le chat pour soulager son énergie doit coûte que coûte l’évacuer pour retrouver un état de calmez intérieur.

Mais le stress chez le chat ne se manifeste pas uniquement par le fait de déposer ses besoins dans les recoins de la maison.

Il peut également miauler sans arrêt de manière forte pour que l’on entende ou bien faire ses griffes sur le canapé, la chaise en bois ou en paille, le papier peint. C’est ce qu’on appelle en psychologie un comportement compulsif. Pour montrer sa frustration, la chat peut se lécher ses poils jusqu’à plus en avoir.

Ce phénomène s’appelle L’alopécie.

Le chat peut également s’en prendre à son maître, il peut le griffer, le mordre, lui montrer les dents.

Cela me rappelle une situation : nous étions en week end avec des amis dans le Var en février, mon amie avait laissé son chat pendant 3 jours et 3 nuits.

Lorsqu’elle entra de son séjour à son studio, alors qu’elle attendait son animal de compagnie derrière la porte comme à l’ordinaire, telle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle s’introduit dans l’appartement de découvrir son chat prostré sur la bérangère familiale ne montrant aucun signe de satisfaction.

Son désarroi atteint le paroxysme quand elle s’approcha de lui pour le caresser, il la griffa et chercha même à le mordre avant de bondir et se réfugier sous le meuble de l’ordinateur. Mon amie s’effondra de chagrin, elle appela de suite une comportaliste en animal de compagnie qui la rassura de suite et expliqua cette attitude.

De la même façon, pour exprimer la colère, l’agacement, le stress, la frustration, l’homme peut exploser en renversant un objet, en donnant un coup de pied sur une table, un fauteuil, casser la vaisselle ou adopter tantôt une attitude inverse.

3ème question : Qu’est ce qui peut amener des comportements de stress ?

Cela peut être le départ de son maître parti trop longtemps comme nous venons de le commenter plus haut mais également le manque d’activités, l’ennui, la solitude. Le chat, pour son Bien Etre a besoin de mouvement : sauter sur un arbre, se cacher dans les feuillages, courir à perdre haleine sur l’herbe, se faufiler dans des endroits étroits, chasser et utiliser des techniques de chasse pour attraper une souris, un oiseau, un papillon, bondir sur un objet, jouer avec une balle.

Or, dans un appartement, le chat ne trouve pas les éléments qu’offre la Nature pour décharger l’énergie qu’il possède en lui.

De plus, si vous posséder 2 chats dans un petit espace, ceci peut également favoriser le stress chez lui ou le mettre avec un autre animal de compagnie.

Des amis de ma connaissance font cohabiter un chat européen et un bichon malté.

Le bichon, au tempérament fougueux, sautille sans arrêt et embête le chat à toute occasion, ce qui a pour effet d’irriter ce dernier.

Mais trop de perturbation, un environnement qui bouge sans arrêt, des horaires décalés peuvent entraîner un stress chez votre chat.

Le chat en perd son latin et il déplace les objets ou les renverse, comme pour montrer à son maître son refus.

Le chat tout comme son maître a besoin de repères stables à moyen et long terme pour son équilibre psychique.

Attention également à ne pas punir, réprimander de façon intempestive ou donner des coups violents.

Il ne comprendra plus du tout pourquoi il a été puni et le trouble s’installera dans sa tête.

Mais ce n’est pas que dans la maison que le chat exprime son stress.

En effet, si l’on amène le chat chez le vétérinaire pour une maladie quelconque, il se trouve d’un coup dans une cage, isolé, en dehors de toute odeur familiale rassurante.

A la maladie peut s’ajouter une manipulation musclée des intervenants médicaux, des piqûres qui constituent aux yeux du chat une atteinte à son Bien Etre.

Formée à l’Approche Centrée sur la Personne (Carl ROGERS) pendant mes années à la faculté, j’ai participé à plusieurs ateliers, séminaires d’approfondissement aux méthodes thérapeutiques :

-PNL,

-Hypnose Ericksonienne,

-Test Du TAT,

– Psychanalyse,

-Psychogénéalogie,

-Thérapie Familiale du Groupe

-Relation d’Aide

Tout ce parcours m’a permis de réfléchir sur mes propres blessures intérieures, mes nœuds à dénouer et acquérir une connaissance de l’individu.

Ces centaines d’heures d’écoute et d’accompagnement m’ont amené à faire le même constat que Carl ROGERS :

« L’individu possède en lui-même des ressources considérables pour se comprendre, se percevoir différemment, changer ses attitudes fondamentales et son comportement vis-à-vis de lui-même. Mais seul un climat bien définissable, fait d’attitudes psychologiques facilitratrices, peut lui permettre d’accéder à ces ressources »

Rekha MALTON

Cours Gratuit on line

http://www.psycho-mieux-etre.com

Source: http://www.contenulibre.com/132-chats

Tagged As: ,