Il était une fois un chat perché !

Note éditoriale de l’article : Il était une fois un chat perché !

De nouveau un article sur les chats ?

Non, cette fois une petite histoire sympathique – pour changer vos lectures sur ce site – sur nos amis les chats…

Il y aura quand même en prime une petite information en fin d’histoire, on saluera les Québecois et leur sensibilité.

Mais avant que vous vous jetiez sur cette charmante petite histoire, il existe deux ressources intéresantes sur les chats à ne pas manquer.

Une solution ici, si vous êtes à la recherche d’un prénom de chat pour votre tout nouveau petit ami qui vient d’arriver chez-vous !

Mais voici aussi un second ouvrage bourré d’astuces pour bien s’occuper de son petit ami chat – félin – et savoir quoi faire lorsque quelque chose ne va pas bien.

Miaou !

Il était une fois un chat perché !

Il était une fois, dans un petit coin de Corse, un chat qui s’était réfugié dans un arbre d’une quinzaine de mètres de hauteur.

Trois jours passèrent et le chat, toujours perché, allait de branches en branches et ne savait plus comment s’y prendre pour retrouver la terre ferme.

Des habitants alertés par les miaulements plaintifs du félin essayèrent en vain de lui porter secours.

Mais, bien au contraire, l’animal effrayé, grimpa encore plus haut.

Ne sachant que faire, les sauveteurs en question firent appel aux pompiers.

Ceux-ci, ayant d’autres « chats à fouetter » ne purent intervenir durant ces trois jours.

C’est alors qu’un homme sensible à la détresse du « minou », prit la décision, à ses risques et périls, de le sauver coûte que coûte.

Armé de courage et d’une immense échelle, il réussit à extraire l’animal des branchages.

Le chat remercia vivement son bienfaiteur à grands coups de « ronrons ».

Une histoire qui finit bien grâce à un homme conscient que même les animaux ont le droit de ne pas être ignorés.

A ce propos, dans plusieurs villes de Québec, les pompiers sont maintenant équipés pour donner les premiers soins aux chats et aux chiens !

Grâce à de nouveaux masques à oxygène adaptés, les animaux de compagnie auront eux aussi plus de chances de survivre à un incendie ou en cas de noyade.

Il est évident qu’il faut en priorité sauver l’être humain ; mais, si on peut aider un animal, voire un animal de compagnie, alors, un peu d’humanité…

Source: http://www.libre-article.fr

Tagged As: ,